LEURRE STORM GOMOKU FLUTTER SLIM 45

Tests Carnassiers > Leurres Carnassier > Leurres de surface

 

  

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

  

  

Testeur : 

Fabrice L - Non sponsorisé

 

Usage du test :

Pêche des carnassiers en lac et rivière

 

Donnees constructeur :

 45 mm - 2g - Silencieux - Coulant

   

Storm, filiale de la marque Rapala, a sorti la série de leurres durs Gomoku assez complète et au tarif serré. Le Flutter Slim 45, objet de ce test, est un stickbait coulant. Voyons si ce concept est intéressant ou évitable chez ce constructeur.

 

 

CONSTRUCTION

 

Le Storm Gomoku Flutter Slim 45 est le premier de la série des Flutter Slim. En effet, le 75 et le 95 sont venus étoffer la gamme. Comme son nom l'indique, il mesure 45 mm de long (entre l'anneau de tête et celui de queue) et pèse 2 g. Il est coulant et silencieux. Il est haut de 7 mm et large de 6 mm. La tête commence par de grands yeux noirs, cerclés d’orange typiques de la série des Gomoku, qui prennent tout l'espace. Pas de détail ici qui pourrait représenter une gueule ou quoi que ce soit de réaliste sur un poissonnet. Tout juste une démarcation pour faire apparaître les ouïes. La couleur de ce leurre est disposée en 3 parties : Le dos, les flancs et le ventre. Certains coloris, comme le « sardine » ou le « metallic blue prawn » ont des flancs très brillants et très visibles lorsque le soleil se reflète dessus. Globalement, les 6 coloris proposés par Storm, sur leur site officiel pour cette saison 2019, sont plutôt réussis et intègrent un classique Fire Tiger, trois coloris naturels, deux coloris « métalliques ». Le dos et le ventre ont toujours une couleur différente des flancs. Soit liée au coloris naturel (dos foncé et ventre clair) ou complètement différents sinon.

  

 
Les hameçons fournis, comme pour toute la série Gomoku, sont des hameçons triples Black Nickel de chez VMC. Ils sont d'une qualité tout à fait suffisante. Si vous avez l'envie de les remplacer par des hameçons simples, je vous le déconseille. Le leurre sera toujours coulant mais beaucoup moins vite et, comme on le verra dans la partie Performances, il vaut mieux éviter. Au niveau de la conception du leurre, l'anneau central (presque central à quelques millimètres près) est inséré entre les deux lests rectangulaires présents à l'intérieur du leurre. Ces deux plombs sont collés à la paroi ventrale. Ils sont très fins et permettent au leurre de descendre complètement horizontalement une fois dans l'eau. Le Flutter Slim 45 a une forme extrêmement aérodynamique. Il est très légèrement affiné vers l'avant et l'arrière mais sinon il est très homogène. Sa pénétration dans l'air est excellente et la distance de lancer que l'on peut atteindre malgré sa petite taille et ses 2 petits grammes est bluffante. On le dépose facilement où on le souhaite et ça, c'est un point très positif. La peinture et la qualité de la construction sont satisfaisantes. Pas de pertes de peinture intempestives observées, tout juste de micros éclats dus aux pointes des hameçons. Le tout est robuste mais sans fioritures

 

 

Le Storm Gomoku Flutter Slim 45 est un leurre à la construction basique mais de bonne facture. S'il n'y a rien d'exceptionnel, aucune mauvaise surprise n'est à attendre.

PERFORMANCES

 

Au départ, j'ai acheté ce leurre pour pêcher la truite. Je possède déjà quelques leurres durs sans bavette qui me permettent de pêcher les courants puissants sous la surface à la vitesse de récupération et à l'endroit du cours d'eau que je souhaite. Avec une bavette, ce n'est pas possible car par fort courant, le déplacement devient trop aléatoire. Malheureusement, j'ai vite déchanté. Après de nombreux essais, j'en suis arrivé à la conclusion qu'il est totalement impossible de pêcher avec ce leurre quand il y a un minimum de courant. En effet, dès la récupération, il remonte tout de suite à la surface. Il fend l'eau et ne la pénètre pas. Mettez un bout de bois au bout de votre ligne, vous obtiendrez le même effet. Je me suis alors penché sur les recommandations du constructeur concernant ce leurre. Il n'est fait nulle mention de son utilisation avec ou sans courant mais je vous propose de vous livrer mes constatations sur les préconisations du Flutter Slim 45. Il est indiqué qu'il coule lentement à la descente, ce qui est vrai d'où l'intérêt de ne pas mettre d'hameçons simples si vous ne voulez pas qu'il coule TRÈS lentement. Lors de la descente, l'action doit être papillonnante et serrée. Si par serrée, Storm entend que le leurre descend en position horizontale sans bouger du tout, alors c'est vrai…. Mais visiblement c'est l'action papillonnante qui doit être serrée. Et, ici, elle ne l'est pas du tout ! Le leurre descend avec une raideur totale, sans esquisser le moindre mouvement !

 

 
Il est préconisé de l'animer par petits twitchs (courtes tirées sèches du scion) afin de lui donner une nage erratique et oscillante de gauche à droite. Effectivement, il faut faire des twitchs mais minimalistes sous peine de le voir tout de suite décrocher en restant droit au lieu de se tourner vers la droite ou la gauche. D'ailleurs, cela amène à pratiquer avec lui une action de pêche typique des stickbaits (leurres sans bavette surtout de surface) à savoir la nage en « walking the dog » qui est une nage utilisée pour les leurres de surface et qui consiste à imprimer de courts twitchs afin de le faire nager de gauche à droite en alternant avec des pauses. Pauses ici indispensables tant sa propension à remonter vers la surface est importante. Il faut avoir une grande patience pour réaliser une coulée correcte car entre les décrochages et la montée en surface, il est vraiment compliqué à manier. Il faut aussi garder en tête qu'il n'est pêchant que dans des eaux sans courant (ou presque) et dans une profondeur faible car il remonte vite et sans le voir, difficile de savoir où il évolue.

 

 
En linéaire, en récupération lente (de toute façon on ne peut pas faire autrement avec lui), le constructeur indique qu'il émet de grosses vibrations. Tout dépend où l'on met le curseur pour qualifier des vibrations de grosses mais j'aimerais voir ce qu'il appelle de petites vibrations. Parce que là…. Il oscille de gauche à droite doucement, sans à-coups, comme un poisson nageur à bavette mais plus lentement et de façon très serrée. Mais, là encore, tout est une question de dosage. Une légère accélération ou un léger fléchissement et la nage peut s'arrêter. Et vous ne le sentirez pas forcément au bout de la ligne. Et pourtant, ma Sakura Néo Trinis UL est un modèle de résonance. La « queue battante » du descriptif ne bat, quant à elle, pas grand-chose…

 

 
Reste à voir l'efficacité du leurre. Et là, malgré les nombreuses parties de pêche où je l'ai utilisé, je ne vais pas pouvoir vous dire si les décrochés sont nombreux ou s'il est efficace l'été ou l'hiver car je ne suis jamais parvenu à avoir une touche avec lui. Je ne suis sûrement pas le meilleur pêcheur de France mais cela fait tout de même 30 ans que je pratique et c'est le premier leurre en test avec lequel je ne parviens pas à prendre de poisson. Et ce n'est pas faute d'avoir essayé… Alors dans un bassin de pisciculture avec des truites arc-en-ciel qui n'auraient pas été nourries depuis 3 jours ou face à une frénésie de perches, j'aurais sûrement pu y arriver mais ce n'est pas le but de ce site que de tricher avec ses lecteurs. Dans plusieurs endroits, il s'est révélé infructueux là où il m'a suffit de mettre un autre leurre pour prendre du poisson. Le dernier exemple date d'hier (à l’heure où j’écris ces lignes) où je me suis acharné sur un coin que je pensais propice, en vain. Il m'a suffit de changer mon leurre et j'ai pris, au premier passage, une perche de 36 cm qui était suivie par deux autres perches de même taille très agressives !

 

 
Le Storm Gomoku Flutter Slim 45 est un leurre qui s'anime mal et se montre peu attractif. Son trop faible poids empêche son utilisation dans les courants et fait trop souvent décrocher sa nage.

 

 

RAPPORT PERFORMANCES/PRIX

 

J'ai hésité entre 1 et 1,5 mais j'ai finalement décidé d'accorder ce demi-point supplémentaire car il permet de lancer loin malgré son faible gabarit et, en le laissant descendre et en le ramenant par petits twitchs avec pause, il pourra peut-être vous permettre un jour de prendre quelques poissons. Pour 8,90 €, à vous de voir si vous voulez tenter votre chance. Pour moi il est clair que même si la construction est d'une qualité satisfaisante, son incapacité à évoluer dans le courant, son inactivité lors de la descente, sa nage peu attractive en récupération linéaire, sa propension à remonter vite en surface et sa fâcheuse tendance à décrocher de sa nage même dans les meilleures conditions sont autant d'arguments qui me confortent dans l'idée que ce leurre n'a, à mon avis, aucun intérêt. C'est pour cela que je vous le déconseille.

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION