CUILLER TOURNANTE SAVAGE GEAR ROTEX SPINNER

Tests Carnassiers > Leurres Carnassier > Leurres métalliques

 

  

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

  

  

Testeur : 

Julien E - Non sponsorisé

 

Usage du test :

Pêche de la truite et des carnassiers en lacs et rivières 

  

Données constructeur :

Numéro 2 : 4g - 5,5g  

Numéro 3 : 6g - 8g - 11g - 14g

 

 

La marque danoise Savage Gear spécialisée dans les leurres souples à impression 3D cherche à évoluer sans cesse, avec l’apparition depuis peu de la 4D ultra réaliste. Ces leurres souples sont de véritable « bonbons » à brochets et je suis un adepte de la marque grâce à cette gamme. Mais il faut savoir qu’elle propose aussi des cuillers accessibles, peintes à la main (selon le constructeur bien entendu) et supposées comporter un véritable plaquage en argent ou en cuivre. Ces cuillers sont annoncées aussi efficaces pour les carnassiers que les truites et je vais donc vous les présenter.

 

 

CONSTRUCTION

 

Tout d’abord ces cuillers Rotex sont annoncées comme étant des leurres métalliques de qualité supérieure. Visuellement il n’y a rien à dire, si elles sont vraiment peintes à la main, ça je ne sais pas mais la finition est irréprochable. Le plaquage argent est très brillant et résistant sur le plomb. La palette est elle aussi recouverte du même plaquage (sur les modèles brillants) et elle est peinte par dessus en différents coloris. Là par contre, la peinture ne tient pas, notamment sur les bords et cela dès la première sortie. La peinture présente dans les rainures du plomb ne mettra pas longtemps à s’en aller elle aussi. Contrairement aux versions brillantes, la version peinte entièrement (bleu nuit) ne présente pas ce défaut, d’écaillement rapide car elle n’a pas de plaquage et de ce fait, la peinture adhère mieux sur la palette. Passons maintenant au teaser présent, je pense que lui aussi ne tiendra pas longtemps. Notamment les « poils » imitant un insecte comme sur la Mepps black fury, testée précédemment. 

  

 
Point positif, son armement triple issu du Japon est de bonne facture et malgré une attaque de brochet n’a pas donné de signe de fatigue. Ainsi, bien que la durabilité de l’ensemble soit décevant, nous allons voir si les performances sont au rendez-vous.

 

 

PERFORMANCES

 

Cette cuiller Savage Gear Rotex se lance suffisamment loin, notamment grâce à ses grammages assez importants. Lors de certains lancers, les distances sont réduites à cause de la palette relativement volumineuse qui ne se plaque pas le long du plomb et provoque un effet « parachute ». Pour les lacs je vous conseille plutôt le grammage 5,5 ou 8g pour vous assurer des lancers suffisamment éloignés. Niveau performance, ce leurre métallique ne m’a pas apporté les résultats attendus. Je l’ai tout d’abord testé en lac de montagne sur les grosses truites mais après plusieurs sorties je n’ai pas réussi à prendre un seul poisson... Là où une autre cuiller de marque japonaise m’a apporté des résultats avec un coloris similaire. La faute, peut-être, à sa palette trop volumineuse qui, quand elle entre en action, transforme la cuiller en un leurre trop volumineux. La rotation se fait assez rapidement mais pas instantanément comme sur les modèles les plus haut de gamme, les AR-S de chez Smith (le test ici) pour ne pas les citer par exemple. 

  

 
Elle est destinée pour les carnassiers et la truite, j’ai donc décidé de l’emmener au carnassier lors de mes sessions en grande rivière. Une fois de plus, malgré quelques suivis de bass et de perches je n’ai pas rencontré le succès escompté. La brillante taille 3 en 8g m’a permis d’attraper seulement un petit brochet de 65cm en fin d’été. Après un usage quasiment systématique à chacune de mes sorties, cette cuiller ne m’a pas conquis par son efficacité mais elle a tout de même sauvé les meubles sur le carnassier plutôt que sur la truite, lors de mes tests tout du moins.

 

 

RAPPORT PERFORMANCES/PRIX

 

Cette cuiller est proposée au prix de 3.90 euros pour les 4 et 5.5g et 4 euros pour les 8g. C’est relativement peu cher pour des cuillers soit-disant peintes à la main doublée d’un plaquage en argent mais il faut reconnaître que la durabilité de la peinture et l’efficacité de ce leurre ne le rend pas indispensable dans votre boîte. Je ne vous conseille donc pas vraiment cette cuiller sauf éventuellement pour le brochet en taille 3 brillante. C’est en effet ce modèle précis qui m’a donné le plus de résultats avec des suivis et une prise.

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION