LEURRE SOUPLE REINS RING CRAW

Tests Carnassiers > Leurres Carnassier > Leurres souples

 

 

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole. 

 

 

 
Testeur :

Elie B - Non Sponsorisé

 

 
Usage du Test :

Pêche du black-bass aux leurres

 

 

Données constructeur :  

1.5”/45mm - 2.5”/60mm - 3”/75mm

 

 

La marque Reins distribue des articles en France depuis de nombreuses années grâce à French Touch Fishing et depuis peu via Babylon Fishing. On retrouve de nombreuses références de leurres dans leur catalogue pour pêcher le Black Bass telles que la Ring Craw qui fera l’objet de ce test !

 

 

CONSTRUCTION

  

La Ring Craw, est une écrevisse qui est présente sur le catalogue Reins depuis maintenant plusieurs années. On la retrouve en trois tailles :


La taille 1.5” est adaptée pour pêcher tous types de petits carnassiers en eau douce. Elle est également intéressante pour cibler les gros percidés (perches / sandres) en hiver lorsqu’ils sont léthargiques.

Les tailles 2.5” et 3” sont quant à elles, parfaites pour prendre du black bass ou des perches dans les obstacles en utilisant des montages anti-herbe (hameçons Texan notamment).

Comme une grande majorité des leurres imitant une écrevisse, le corps de cette craw est divisé en plusieurs parties distinctes. Son corps possède des nervures transversales sur sa partie postérieure ce qui imite les segmentations de la queue des crustacés. Il y a également deux nervures longitudinales qui forme une fourche et des petits picots qui sont là pour imiter les différentes aspérités et les plaques du thorax de la bête. La Ring Craw possède plusieurs appendices tout autour de son corps. Il y a 6 pattes (3 de chaques côtés), 2 antennes et pour finir 2 grosses pinces larges et annelées. Enfin 2 yeux moulés sur la face supérieure dans le plastique viennent la fignoler. 

  

 

Côté résistance, cette écrevisse est assez bonne. Il arrive qu’à force de prendre des poissons elle commence à se déchirer juste derrière l’hameçon mais cela reste commun à de très nombreux leurres souples. Néanmoins, elle a un assez gros soucis :  la jonction entre le corps et les pinces est faite par une toute petite segmentation ce qui fait que lorsque l’on accroche le leurre dans un obstacles ou lorsque l’on rate un poisson au ferrage une des deux pinces peut s’arracher et rendre la craw inutilisable.   

 

 
Niveau coloris, le panel disponible en France est variable suivant la taille. Il y en a 4 pour la plus petite taille, 8 pour l’intermédiaire et 17 pour la taille 3”. Ils sont tous très résistants car la Ring Craw est colorée dans la masse, comme tous les leurres de chez Reins ou presque ! Cette craw dispose d’un attractant qui aide beaucoup à intéresser les poissons lorsqu’ils sont un peu tatillons.

 

 

PERFORMANCES

 

La Ring Craw est un leurre qui se lance bien malgré ses nombreux appendices. Elle se skippe très facilement et précisément. Il arrive parfois qu’en la lançant de cette manière une des pattes vienne s’emmêler dans l’hameçon ce qui l’empêche de nager.

 

 
A peine l’eau touchée, les deux pattes de la Ring se mettent en mouvement en ondulant fortement ce qui permet d’intéresser directement les poissons situés dans la zone de lancer. Quant aux autres appendices, ils vibrent très peu. A cause de son corps assez fin, malgré sa largeur, on ne peut pas la monter sur des Rubber jigs trop gros sous peine de la déchirer. J’ai trouvé qu’elle s’adaptait très bien sur des montages texas légers ou des petits rubber jigs de 7 grammes maximum.

 

 
Comme toute craw digne de ce nom elle est destiné à pêcher sur ou proche du fond. J’aime bien l’utiliser à gratter près des obstacles tout doucement avec de longue pause quand les black bass sont apathiques. En revanche elle est intéressante en linéaire lent ou avec des animations faites de longues tirées suivies d’une pause. En effet lors de ce type de récupération les pinces battent très fortement dans l’eau, attirant ainsi les poissons actifs de loin grâce aux fortes vibrations qu’elles émettent.

  

 
Même si la Ring Craw est une écrevisse assez fine la destinant à des pêches légères, on peut lui donner du volume en utilisant, comme je l’ai dit précédemment, un rubber jig. En alternant jig et montage texan plombé on peut ainsi chercher à imiter une petite écrevisse ou une plus grosse pour correspondre soit à la population de crustacés présents dans la zone de pêche ou à la préférence des poissons du moment. Autre point intéressant, lorsque la craw a perdu ses deux pattes elle est toujours utilisable comme trailer sur un jig. Bien que la vibration des pinces ne soit plus présente, le leurre est toujours pêchant !

 

 

RAPPORT PERFORMANCES/PRIX

 

La Ring Craw est vendue au prix de 10 euros le paquet de 8 à 10 unités suivant la taille. C’est un prix correct qui reste dans la moyenne des tarifs appliqués par la marque Reins. Ses performances sont très bonnes par rapport à son prix. La faible résistance des pinces est le seul grand défaut de cette craw, heureusement qu’il y a nombreux leurres dans chaque paquet pour contrer cette défaillance. Elle sera surtout utile pour pêcher au fond, “à gratter” afin d’imiter au mieux une véritable écrevisse.

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION