LEURRE CUILLER A JIGGER MAJOR CRAFT JIGPARA SLOW

Tests Mer > Leurres Mer > Leurres Métalliques Mer

 

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

 

 

Testeur :  Olivier M - Non Sponsorisé

 
Usage du Test :

Pêche exotique de petits pélagiques sur plage de sable noir avec tombants.

 
Données constructeur :

15g - 20g - 30g - 40g / 6cm (grammage testé) – 50g – 60g- Coulant - Silencieux 

 

  

 La haute saison à La Réunion est arrivée. Sortons l’artillerie lourde pour jouer avec les bonites et les carangues. En arrivant sur mon spot préféré, une plage de sable noir, avec des tombants de plus de 80 mètres, je sors mes nombreux Jigs pour pêcher loin et profond. Mais, lequel prendre ? Mes yeux se posent sur mes Major Craft Jigpara Slow. Société japonaise, fondée en 2011 et  spécialisée au départ dans la réalisation de canne haut de gamme, Majorcraft fait aussi des leurres comme ce Major Craft Jigpara slow et ses multiples déclinaisons. Cette valeur sûre de ma boite, va-t-elle fonctionner cette saison ? Seul l’avenir nous le dira mais je vais tout de même vous le présenter en me fondant sur mes expériences passées !

 

 

Construction

 

L’avant du Jigpara Slow est légèrement plus élancé que l’arrière. Cette particularité lui permet de bien rester dans l’axe de la canne lors de lancers puissants. En outre, Le Jigpara Slow a une forme asymétrique, comme marqué sur la boite. Ce leurre possède un côté totalement plat. L’autre côté est bombé à l’avant en forme de biseaux sur deux tiers de la longueur du leurre. Sur cette face, le dernier tiers présente un décrochage et une partie centrale plus plate en pente. Cette forme asymétrique permet au Jigpara Slow d’avoir une descente lente, aléatoire et planante. Les yeux 3D sont bien protégés par la forme du Jigpara car ils sont incrustés dans une petite cache à la bonne distance de sa “tête”. Les pupilles sont centrées et très résistantes. Deux petites opercules sont gravées des deux côtés. D’une taille de 6 cm pour 40g, il est très bien pensé. Sa construction est soignée et bien pensée.

 

  
Major Craft propose dans la gamme du Jigpara Slow de nombreux grammages : 15g – 20g – 30g – 40g – 50g – 60g. Ce choix varié vous permettra de vous adapter à la force du courant et à la profondeur de vos spots. Les coloris pour ce Jig sont très variés. Treize coloris sont disponibles au Japon mais, en Europe, ils sont souvent introuvables et la gamme de couleurs reste souvent limitée à moins de 4 coloris. En outre, pour un Metal Jig, soit un leurre qui prend des chocs fréquents, le Jigpara slow a une bonne tenue de la peinture, même si les impacts finissent toujours par avoir le dessus sur les couleurs. 

 


 

L’armement est exceptionnel et fait très souvent la différence par rapport aux autres. Les deux assists hooks simples en tête avec des fils rouges sont extrêmement bien finis. Les hameçons semblent inusables et insensibles à la rouille. Ils tombent sur le décroché à l’arrière du Jigpara et leur taille n’est pas surdimensionnée. Un assist simple, de taille adaptée en queue, est aussi un choix très habile. Contrairement aux hameçons triples, l’hameçon simple de queue permet de combattre les pélagiques car il est beaucoup plus résistant que les triples car ne possédant qu’un seul point de tension. L’assist hook est court et ne se peut pas se prendre dans les hameçons de tête ce qui évite les emmêlements lors des lancers appuyés.

 

 

Performances

 

Le Major Craft Jigpara Slow est un jig idéal pour se perfectionner avec la technique du Slow Jigging. Je l’utilise sur une plage de sable noir avec des tombants importants. Pour le lancer le plus loin possible et détecter les moindres touches, je l’associe à ma canne Dragon Shore (canne longue et à action régular fast) et à un moulinet shimano Vanquish 4000 (très léger) muni d’une tresse 8 brins en PE 1.5 / 20,5 centièmes (tresse coulante). Frottant sur les tombants, le P.E. 1.5 est indispensable mais lors d’une utilisation bateau, une tresse PE 1.2 apportera plus de sensibilité. Avec des lancers puissants et de grands tombants, en pêche exotique, l’utilisation d’un moulinet léger de taille 5000 peut être plus adaptée pour éviter de se retrouver rapidement sur le backing. Bien sûr, sur un bateau, une canne courte casting spécialisé en slow jigging (si possible avec un scion plein), l’animera au mieux. 

  

 

Depuis la côte, j’utilise le Jigpara slow de deux façons. Après avoir trempé le leurre dans un attractant gel, je le lance le plus loin possible. Lorsque le leurre touche l’eau, je le ramène à la manière d’une cuillère. Cette pratique déclenche l’attaque des bonites en surface ou entre deux eaux. En outre, l’utilisation en mode cuillère est accrue par les pauses efficaces et indispensables. Souvent, les bonites suivent le leurre, puis lors de la reprise de l’animation après une pause, les poissons attaquent et le combat s’engage. 

 

Avec ce Jigpara Slow, je peux aussi, après un lancer lointain, le laisser tomber au fond, en contrôlant la descente avec mes doigts sur le fil. Puis, je le récupère avec trois tours de moulinet. Je le laisse descendre. Enfin, je réitère cette animation. L’attaque des poissons de fond, souvent des mérous, se produit lors de la descente planante du Jigpara Slow. Il est donc fortement recommandé de bien garder sa bannière tendue tout au long de l’utilisation du Jig. Lors de ce type d’animation, le ferrage doit être appuyé et rapide. Dans ce cas, les hameçons simples et assez petits du Major Craft sont facilement aspirés par les poissons. 

 


 

Les Jigpara Slow permettent donc de cibler des poissons poursuiveurs en mode cuillère. Avec une animation rapide et proche de la surface, on déclenche les attaques des carangidés et des thonidés. Dans ce mode de pêche, la touche apparaît lors de pauses courtes déclenchantes. Lors de l’utilisation en mode Jigging, avec des « pitch » et des « fall » courts ou longs, on atteint des poissons de fonds, tel que les mérous, les carpes rouges et tous les carnassiers du fond. Cette fois, l’attaque a lieu lors de la descente erratique du leurre.

 

 

Rapport performances/prix

 

Le Jigpara Slow de chez Major Craft est vendu 12.80 euros pour le Jig 40g.  Le prix est abordable car Major Craft propose un metal jig de qualité avec un armement exceptionnel quasiment inaltérable. La durabilité du Jigpara Slow est très impressionnante malgré une peinture et un métal qui seront sensibles aux impacts. Ce leurre est un très bon compromis alliant la qualité et l’efficacité, notamment pour un débutant souhaitant s’initier à la technique du Slow Jigging.

 

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION