LEURRE DAMIKI TOKON

Tests Mer > Leurres Mer > Leurres Métalliques Mer

 

  

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

  

  

Testeur : 

Nicolas J - Non sponsorisé

 

Usage du test :

Pêche en rockfishing en Atlantique des poissons pélagiques

  

Données constructeur :

4,2cm – 6g - Coulant - Silencieux

 

   

Damiki, créée en 1972 est  la première marque de leurre de pêche en Corée du Sud. Aujourd’hui, la firme s'exporte mondialement, Damiki propose en France autant de produit pour la mer que pour la rivière avec des tendances prédominantes pour les jigs et les leurres souple orientés Black-Bass. Le leurre testé est un light jig (ou Casting Jig) et plus particulièrement le Damiki Tokon 6gr qui nous vient tout droit de Corée du Sud.

 

 

CONSTRUCTION

 

Le Tokon de chez Damiki fait partie de la famille des light jigs soit « jigs légers » en français, avec son poids de 6g composé d’un alliage de plomb qui va permettre de pêcher léger tout en parcourant de longues distances. Ce micro jig présente différents atouts et faiblesses... Nous allons commencer par les points forts avec son revêtement aux reflets métalliques « diamant » qui aura tout son sens dans la partie performance de ce test, ainsi que son aspect réaliste grâce aux rainures au niveau de la tête et à la forme du corps. Les yeux holographiques contribuent également au réalisme du leurre tout en conservant une grande résistance aux chocs. Quant aux points faibles, ces derniers se sont dévoilés rapidement car au premier poisson l’hameçon triple se déforma et une partie des fibres flash du teaser furent arrachées.

  

  
Comme sur la plupart des jigs, actuellement, l’alliage de plomb n’apprécie pas les chocs surtout quand on se trouve dans des zones rocheuses, le leurre ressort souvent à la fin de la session avec des petits impacts (donc dégradations de la peinture). Cela a peu d’influence sur les performances, mais le côté esthétique du leurre diminue vite. Damiki propose sur le marché français une gamme allant de 4 à 6 coloris pour ce modèle suivant les revendeurs. Les coloris sont adaptés aussi bien pour la pêche en Atlantique qu’en Méditerranée, avec des coloris allant du naturel au flashy. Suite à un armement du leurre trop faible, mon choix s’est vite tourné sur un remplacement du teaser et de l’hameçon par un Assist Hook Jigging en rôle de teaser et un hameçon simple, le tout de la marque VMC. Cela m’a ainsi permis d’optimiser mes ferrages et de réduire le nombre de ratés.

 

 

PERFORMANCES

 

Le Damiki Tokon 6g a la particularité d’avoir un corps fuselé tout comme la plupart des jigs mais aussi relativement plat signifiant un très bon niveau d’aérodynamisme avec peu de résistance face au vent. Cet aérodynamisme entraîne une grande maniabilité du leurre lors du lancer alliant bien entendu la précision. La forme plate du leurre permet de rentrer en action dès le contact avec l’eau. Concernant l’animation de ce Casting Jig de chez Damiki, personnellement, je conseillerais de l’utiliser en dent de scie en mettant un accent sur la descente du leurre, car c’est la phase la plus importante sur ce type de pêche. Cette animation permet d’imiter un petit poisson fourrage en fin de vie avec une nage très erratique. Aussi bien dans les ports, depuis les rochers ou la plage cette animation permet de prospecter plusieurs couches d’eau en même temps pour trouver les prédateurs en quête de nourriture. Bien sûr, ce n’est pas la seule animation, vous avez la possibilité avec ce leurre de le ramener en linéaire et telle une lame vibrante le jig va émettre des vibrations en envoyant de fort signal lumineux surtout par temps ensoleillé.

  

 

En utilisant le Damiki Tokon 6g, on va principalement intéresser les poissons pélagiques présent au bord, personnellement, le long des côtes bretonnes, on va retrouver du maquereau, maquereau espagnol, chinchard commun et chinchard à queue jaune. Bien sûr, vous pourriez tomber sur d’autres espèces comme du bar, lieu ou autres et il pourrait être efficace sur les percidés en eau douce. Pour ce type de pêche, j’ai utilisé une canne 2,5-10,5g de 2,10 mètres équipée d’un moulinet garni d’une tresse en 12/100 avec 4m de fluorocarbone pour gagner en discrétion et contrer de possibles rushs dans les rochers.

 

 

RAPPORT PERFORMANCES/PRIX

 

Le Damiki Tokon en 6g est commercialisé au prix de 12,40 euros sur le marché français, à ce prix-là, on s’attend forcément un produit à la hauteur du prix seulement lorsque que l’on doit changer l’armement à la première prise, on se pose des questions. Le leurre est quant à lui très efficace sur la période d’activité des pélagiques. Malgré un armement non adapté, la peinture est de bonne qualité bien qu’elle résiste moyennement aux chocs et les yeux holographiques reste un très bon atout pour ce leurre. Pour ma part, je dirais que le prix justifie les performances et non la qualité du leurre.

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION