LEURRE MARIA MUCHO LUCIR AH

Tests Mer > Leurres Mer > Leurres Métalliques Mer

 

  

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

  

  

Testeur : 

Elie B - Non sponsorisé

 

Usage du test :

 Pêches des carnassiers marins aux leurres en Atlantique

  

Données constructeur :

18g - 51mm / 25g - 55mm / 35g - 62mm / 45g - 68mm / 60g - 80mm

 

 

La société japonaise Ya-Maria, qui associe Yamashita et Maria, est présente sur le marché mondial depuis plusieurs dizaines d’années et est distribuée par Clee Fishing en France. Yamashita est une marque orientée sur la pêche des céphalopodes et les nouvelles techniques de pêches des sparidés (kabura, tai-raba etc). Maria est une marque plus versatile, elle distribue du matériel orienté mer et eau douce. Dans ses références mer on compte un fameux casting jig, le Maria Mucho Lucir AH. Ce jig est une évolution du Mucho Lucir, il possède des nouveaux revêtements, un nouvel armement et des nouveaux coloris. Il fera l’objet de ce test en toute impartialité !

 

  

CONSTRUCTION

 

Le Maria Mucho Lucir AH est un leurre métallique de type “Casting Jig”, c’est à dire un métal jig qui est adapté aux pêches au lancer ramener. Le Mucho Lucir AH est un casting jig très compact, la gamme de poids s’étale de 12 grammes à 60 grammes. Il imite un petit poissonnet relativement haut comme un chinchard, une sardine ou un sprat par exemple. Il possède une coupe relativement triangulaire. C’est à dire que le dos est très mince, le ventre quant à lui est très plat et géométrique. Cette géométrie lui donne une nage particulière qui sera développée dans la partie performance de ce test ! Le jig en lui même n’est pas vraiment détaillé, on ne retrouve pas d’écailles ou de nageoires. Seule une ouïe est visible de chaque côté de la tête du leurre. Un oeil 3D collé vient embellire la tête.

  

 
Il est disponible en de nombreux coloris des plus naturels au plus flashys. Beaucoup de coloris sont métalliques brillants mais il y a également quelques références opaques. Souvent les coloris sur les castings jigs sont relativement fragiles puisqu’ils sont composés d’un filme collé sur le leurre. Ce filme a tendance à se décoller au bout de plusieurs dizaines de prises. Le constat est bien différent avec le Mucho Lucir, c’est certainement également un film qui est appliqué sur le jig mais ce dernier est très résistant. Durant le test j’ai attrapé une bonne centaine de prises avec le leurre et je n’ai pas remarqué de décollage de ce filme. 

  

 
Côté armement, le Mucho possède des points négatifs comme positifs. Dans un premier temps, il possède 2 anneaux fixes coulés dans la matière du jig comme de nombreux leurres de ce type. Chaque anneau fixe est équipé d’un anneau brisé en inox résistant à la pression et à la corrosion due au sel. Le leurre possède un armement composé de deux hameçons. Un assist hook en tête qui arrive environ à la fin du premier tiers du leurre. Il n’était pas présent sur l’ancienne version du Mucho Lucir. Ce dernier est très résistant aussi bien la tresse à assist, l’hameçon, la ligature ou les brills. À l’arrière du leurre on retrouve un triple qui est très résistant à la corrosion. Cependant cet hameçon possède un très gros problème. Si il est mis sous pression dans un mauvais angle, il casse net comme du verre. Il faut ainsi faire très attention lorsque vous décrochez votre poisson. C’est pourquoi j’ai préféré changer le triple par un hameçon simple Decoy Plugin Single 27. De plus cet hameçon simple évite les accrocs trop fréquents, il évite donc de perdre le jig.

 

  

PERFORMANCES

 

Le Mucho Lucir AH est un leurre qui se lance très loin et précisément. C’est l’une des grandes qualités des castings jigs. C’est d’ailleurs pour cela qu’ils sont utilisés par de nombreux pêcheurs. Rien ne sert de chercher compliqué pour animer ce casting jig depuis le bord. Un linéaire simple convaincra la majorité des poissons présents sur la zone de pêche. L’arrière du leurre va chasser de gauche à droite en faisant miroiter les flancs.  Cette récupération linéaire peut se faire à différentes vitesses suivant la profondeur d’activité des poissons. J’ai tendance à l’animer très rapidement lorsque les carnassiers se trouvent complètement en surface ou dans le premier mètre d’eau. Jusqu’à 3 ou 4 mètres de profondeur, je pêche en linéaire en diminuant la vitesse de récupération pour pêcher plus profond. Cependant passés 4 mètres d’eau, depuis le bord il est difficile de bien pêcher en linéaire. C’est pourquoi j’ai tendance à pêcher en dent de scie. Cette animation est faite de plusieurs coups de canne sec dirigés vers le haut (twitch), le tout suivi d’une pause où l’on accompagne le leurre à la descente, ligne bien tendue afin de sentir la moindre touche d’un poisson qui attaquerait le jig.

  

 
Malgré le fait que le Mucho soit un casting jig, on peut très bien l’utiliser en verticale dans des profondeurs de 8 à 40 mètres suivant les conditions météorologiques. C’est là que la coupe géométrique de ce jig est importante. A la descente du jig, son ventre plat appuie sur l’eau et fait miroiter ses flancs. En papillonnant ainsi, ils attirent les poissons situés dans toute la couche d’eau ce qui le rend très attractif dans toutes les situations. C’est un plus pour le leurre mais aussi un défaut. En effet lorsqu’en surface il y a des poissons “parasites” comme des orphies et que l’on recherche du bar qui est au fond, ces dernières auront tendance à attaquer le jig à la descente et donc rendre la pêche inefficace. C’est un peu le défaut des castings jigs, ce sont de vrais leurres multi espèces dans les petits grammages.

 

 

RAPPORT PERFORMANCES/PRIX

 

La Maria Mucho Lucir AH est vendu au prix de 10 euros environ. C’est un prix tout à fait correct pour un jig provenant d’une marque japonaise. La gamme de coloris permet de s’adapter à de nombreuses conditions aussi bien de jour comme de nuit. Ce jig est relativement bien construit, néanmoins le triple arrière est à changer pour éviter d’accrocher au fond mais aussi pour sa fragilité. Le Mucho est très efficace sur les poissons et est adaptable aussi bien au lancer qu’en verticale. Pour ce test je l’ai utilisé avec une canne de 230 centimètres équipée d’un moulinet en taille 2500 aussi bien du bord au lancer qu’en bateau en verticale. Cette longueur de canne me permet de lancer loin et d’avoir un bon contact avec le leurre notamment lors des phases de descente.

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION