TURLUTTE YAMASHITA NAORY 1.8 FF

Tests Mer > Leurres Mer > Leurres Métalliques Mer

 

 

 

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

  

  

  

  

  

Testeur :
 
Elie B - Non sponsorisé
 
  

Usage du Test :
 
Pêche des céphalopodes dans le Finistère (Bretagne)
 
  

Données constructeur :
 
Taille 1.8 - 5g

  

  

  

  

  

Des calamars positionnés en surface qui ont du mal à prendre les turluttes standards ; un cas de figure dans lequel de nombreux pêcheurs se retrouvent sans pouvoir faire quoi que ce soit. Heureusement certaines marques telles que la firme nippone Yamashita développent des turluttes dédiées à ces conditions. Ce test portera donc sur la Yamashita Naory 1.8FF.

 

 

 

construction

 

 

 

Données constructeur :
 
La turlutte Yamashita Naory 1.8FF est disponible en une unique taille : 1.8 pour 5 grammes. Elle descend à une vitesse de 7 à 9 secondes par mètre ce qui fait d’elle une turlutte shallow c’est-à-dire qu’elle est destinée à pêcher proche de la surface ou dans une faible profondeur.

  

 

 

 

Le corps :
 
Comme les autres turluttes de la gamme Naory, la FF possède un corps galbé aux flancs ronds. Ce dernier est recouvert du tissu Warm Jacket, un revêtement breveté par Yamashita. Il transforme les rayons lumineux en chaleur de sorte que la température de la turlutte soit d’environ un degré supérieure à celle de l’eau comme une vraie proie dans la nature. Cet écart qui se compte généralement entre 0,5 et 1 degré est dû au fonctionnement métabolique de la proie. Le développement de cette technologie s’est fait en collaboration avec l’université de Tokyo ce qui a permis de montrer que les céphalopodes étaient capables de capter la différence de température entre l’eau et le leurre. En plus d’être d’une grande technicité, le Warm Jacket est résistant même après plusieurs saisons de pêche.

 

 

 

  

Armement :
 
Cette turlutte est équipée d’un double panier en inox composé de deux couronnes de 5 paires de pics. Le piquant de cet armement est exceptionnellement bon et cela même après des dizaines de calamars attrapés. Idem pour l’inox utilisé qui, même sans être rincé, rouille très peu.

  

 

 

 

 

Coloris :
 
La Yamashita Naory 1.8FF est disponible en 8 coloris des plus naturels aux plus flashys en passant par des tons sombres. Chaque couleur est équipée d’une bande blanche sur le dos pour permettre de repérer la turlutte dans l’eau. Un choix qui permet de faire face à de nombreuses situations. Tous les modèles disponibles possèdent un corps phosphorescent ainsi qu’un tissu garni de filaments irisés qui lui permettent d’être attractive de nuit comme de jour.

  

 

Comme souvent, la marque Yamashita nous propose une turlutte à la pointe de la technologie et construite avec des matériaux de qualité.

 

 

 

performances

 

 

 

Distance de lancer :
 
Malgré ses 5 petits grammes, la Naory 1.8FF se lance précisément à une bonne distance grâce à du matériel adapté. C’est pourquoi j’ai utilisé une canne de 243 centimètres et de puissance 3-10 grammes. Je l’ai équipée d’un moulinet en taille 2500 couplé à une tresse d’un diamètre de 10 centièmes.

  

 

 

 

Profondeur de nage et animations :
 
Étant donné que cette egi (turlutte en japonais) nage peu profondément dans la couche d’eau, je ne l’anime pas aussi sèchement qu’une turlutte classique sous peine de la voir sortir complètement de l’eau ce qui n’a aucun intérêt. J’effectue donc un ou deux petits jerks (coup de canne sec) au poignet suivi d’une pause plus ou moins longue pour la laisser descendre.

  

 

 

 

Techniques et conseils :
 
J’utilise principalement la Naory 1.8FF lorsque je vois des bancs de petits calamars se déplacer en surface sous les lampadaires. Dans cette configuration les céphalopodes sont généralement difficiles ; la descente très lente et presque horizontale de la FF “Free Falling” permet de déjouer leur méfiance. Il n’est pas rare de voir une dizaine d’individus sortir du banc pour venir sur le leurre avant qu’un d’entre eux ne s’en saisisse. La bande blanche est vraiment intéressante dans ces conditions pour repérer la turlutte. Lorsqu’on pêche assez loin du bord, il suffit parfois de voir juste la ligne phosphorescente partir en arrière ou adopter un comportement étrange pour savoir qu’un calamar s’est saisi de notre egi.

  

J’utilise également la Naory dans un autre cas de figure : lorsque je repère des calamars de tailles plus importantes (25 à 30 centimètres de tube) en alimentation sur des crevettes ou des petits lieus autour des roches. En effet, dans ce cas de figure, l’utilisation d’une petite egi est primordiale pour imiter parfaitement les proies présentes sur la zone. Sa descente lente permet de prospecter parfaitement au-dessus des roches sans risquer que le leurre ne se coince.

  

De plus étant équipée de deux paniers, elle peut aisément sortir des gros calamars à condition d’avoir une épuisette pour assurer la fin du combat. En effet cela évite de soulever les céphalopodes ce qui les déchireraient inévitablement du fait de la finesse de l’épaisseur des pics qui composent le panier.

  

  

 

 

 

 

La turlutte Yamashita Naory 1.8FF est une arme redoutable pour la pêche des calamars lorsqu’ils nagent proches de la surface ou dans des faibles profondeurs.

 

 

rapport performances / prix

 

 

 

À presque 16 euros l’unité, la Naory 1.8FF n’est clairement pas adaptée à toutes les bourses. On y est habitué avec la marque Yamashita. C’est une turlutte qui propose une construction aboutie notamment grâce au fameux Warm Jacket et des performances qui sont certes spécifiques à des calamars positionnés près de la surface mais qui sont parfaitement accomplies par ce leurre. A choisir entre un bas de gamme qui n’est ni solide ni attirant pour le calamar et une Naory 1.8FF avec une construction durable et de très bonnes performances, personnellement j’ai fait mon choix !

 

 

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION