LEURRE SOUPLE BOTTLE SHRIMP MEGABASS

Tests Mer > Leurres Mer > Leurres Souples Mer

 

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

 

  

Testeur :

Elie B - Non sponsorisé

 

Usage du Test :

Pêche du bar aux leurres en atlantique du bord

 

Données constructeur :  

2.4” / 60mm / 2g  - 3” / 75mm / 4g - 4” / 100mm / 9.3g

 

 

Les leurres de type “craw” sont distribués par de nombreuses marques et font fureur aux Etats-Unis mais sont bien moins utilisés en France en eau douce et encore moins en mer ! La firme Megabass a dans son catalogue de nombreuses références d’écrevisses dont la Bottle Shrimp qui fera l’objet de ce test pour la pêche du bar.

  

  

CONSTRUCTION

 

La Bottle Shrimp est une craw qui imite une crevette ou une écrevisse comme son nom l’indique. Ce leurre est disponible en 3 tailles:


La taille 2.4” (60 millimètres pour 2 grammes) qui est idéale pour pêcher à vue le bar du bord ou en rockfishing.

La taille 3” (75 millimètres pour 4 grammes) est également un excellent compromis pour pêcher à vue ou à gratter  les zones géo moneuses montée avec une petite tête plombée texane.

La taille 4” (100 millimètres pour 9.3 grammes) est une alliée de choix pour être associée à un rubber jig ou à un montage texas.

Le corps de la Bottle est divisé en 2 parties bien distinctes. L’abdomen qui représente un tiers de la totalité du leurre est segmenté très finement, galbé et possède un profil oval. La seconde partie, le thorax est joint à l’abdomen par une échancrure et est annelé plus largement que la première partie. Huits appendices sont en jonction avec le thorax dont 6 pattes (4 petites et 2 moyennes) et 2 pinces annelées également. Afin de parfaire le réalisme de cette craw, deux petits yeux lui sont implémentés. La partie ventrale est symétrique par rapport au dos sauf au niveau du thorax où il y a une fente certainement là pour faciliter l’utilisation d’un hameçon texan et lui permettant de se dégager du leurre plus simplement à la touche. La conception très fine de cette craw est un gage de qualité pour la nage mais pas pour sa résistance face aux poissons. En effet, elle a tendance à se déchirer rapidement au bout de quelques poissons sortis de l’eau ou même sur une touche un peu violente.

 

 
La Bottle Shrimp est disponible en 6 coloris très classiques pour une craw. Cela peut apparaître comme un choix faible de coloris mais pour une craw ce n’est pas bien grave puisque l’on a tendance à pêcher avec les mêmes coloris tout le temps. Dans la gamme on retrouve le fameux Watermelon, le Black Blue ou encore le Watermelon Red (Uchida Zarigani). Et contrairement au leurre en lui-même, les coloris sont très résistants puisqu’ils sont coulés directement dans la masse du leurre.

  

 
La Shrimp, comme quasiment l’ensemble des leurres du marché possède un attractant mais qui est différent du Flavour X que l’on retrouve dans le reste de la gamme Megabass comme pour les X Layers par exemple. Cette attractant permet d’avoir des touches nettement plus franches et que les bars gardent plus longtemps le leurre en gueule.

 

 

PERFORMANCES

 

Malgré le fait que la Bottle Shrimp soit un leurre pourvu de multiples appendices qui ont une forte prise au vent, elle se lance relativement loin et précisément. Il arrive parfois que les pinces s’emmêlent lorsque l’on pêche avec des têtes plombées classiques en passant sous l’hameçon et rendent de ce fait la nage du leurre impossible. Mais rassurez-vous, cela reste occasionnel !

 

 
Les appendices postérieures de la Bottle se mettent à battre finement dès que le leurre touche l’eau, le leurre rentre donc immédiatement en action de pêche. Les pattes postérieures sont souples et battent l’eau tandis que le corps, plus rigide, maintient l’équilibre du leurre. Cette craw étant très fine, je vous conseille de la monter avec des hameçons relativement fins de fer afin de ne pas altérer la nage. Elle se comporte très bien sur un rubber jig, une tête texane ou un hameçon texan plombé. Au regard de sa faible hauteur dans les trois tailles, on ne peut pas la monter avec des têtes plombées qui possèdent de gros ergots sous peine de fendre le plastique du leurre en deux. La Shrimp pêche mieux léger ! C’est à dire qu’elle donne le meilleur de son potentiel sur des plombages de 1.5 à 10 grammes suivant la taille du leurre. Mais il faut faire attention car  lorsqu’on pêche léger, il faut pêcher avec une ligne fine ( entre 0.18 et 0.20mm) notamment avec la taille 2.4” avec laquelle j’ai régulièrement pris de jolis poissons. Tout le monde sait que gros poisson et ligne fine ne font pas bon ménage ! C’est pourquoi je conseille un bon réglage du frein pour ne pas avoir de mauvaise surprise lorsque l’on pêche avec les petites tailles de Bottle Shrimp.

 

 

Concernant les animations, rien ne sert de chercher compliqué. On laisse tomber le leurre au fond tout en maintenant sa bannière tendue car il se peut qu’un poisson vienne se saisir du leurre à la descente. Une fois sur le fond, on peut pêcher à gratter doucement, en linéaire lent ou par de grandes tractions suivies de longues pauses comme si c’était une crevette qui fuyait un prédateur. Même en ne faisant rien la craw nage ! Grâce à sa finesse, le moindre courant d’eau la fait onduler. Si on souhaite davantage imiter une crevette, il faut utiliser la Bottle Shrimp sur un montage nu sans jupe que ce soit sur une carolina rig ou une tête plombée. Au contraire, si on veut imiter un crabe, il vaut mieux utiliser un rubber jig adapté à la taille de la craw pour augmenter son volume. La Bottle Shrimp est excellente tout au long de la saison ! Les trois tailles disponibles permettent de pêcher de mars à décembre ! Dans la plus petite taille, mon expérience m’a démontré qu’elle fonctionnait très bien pour pêcher à vue l’été lorsque les bars mangent de toutes petites crevettes sur les bordures. Une fois l’automne arrivé, les crevettes grossissent de quelques centimètres c’est là que la taille trois pouces est intéressante pour pêcher les plateaux goémoneux sur la côte. Et en hiver, la taille quatre pouces est parfaite pour imiter  un crabe une fois montée sur un jig et ainsi proposer une grosse proie aux bars qui sont en quête de proies plus importantes pour faire des réserves avant la reproduction.

 

 
La Bottle Shrimp est aussi très efficace pour des pêches de bordures ou à vue. Pour cette dernière technique, je vous conseille d’attaquer les poissons dans leur dos et de lancer devant eux. Si le poisson ne prend pas sur les premiers mètres, il faut faire en sorte que le leurre sorte de son champs de vision, en passant derrière lui par exemple, l’attaque est directe dans ce cas ! 

J’utilise tous les coloris dans les trois tailles et j’apprécie utiliser ce leurre sur une tête plombée texane type Decoy VJ36 ou sur un petit rubber jig.

 

 

RAPPORT PERFORMANCES/PRIX

 

La Bottle Shrimp est vendue au prix de 12.90 euros le paquet de 6 à 8 unités suivant la taille choisie. Pour une écrevisse venant de la marque Megabass, elle est abordable, quand on connaît les prix appliqués par la société nippone ! Sa construction est bonne malgré une fragilité notoire. Elle est très efficace en mer sur le bar et elle est versatile au niveau des techniques de pêche dans laquelle elle est utilisable.

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION