TURLUTTE YAMASHITA NAORI OPPAI SUTTE 1.2

Tests Mer > Leurres Mer > Leurres Souples Mer

 

 

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole. 

 

 

 

 
Testeur :
 
Elie B. - Non sponsorisé

 
 
Usage du Test :
 
Pêche du calamar depuis le bord en Bretagne

 
 
Données constructeur : 
 
0.8 - 3cm / 1.2 - 3.8cm / 1.5 - 5cm 

 

  

 

 

 

Yamashita est depuis de nombreuses années une marque de référence en matière de turluttes pour la pêche du calamar. La gamme de leurres à céphalopodes proposée par la firme japonaise est tout simplement énorme. On y retrouve des turluttes plombées ou non qui sont bourrées de technologies, telles que la Naori Oppai Sutte qui fera l’objet de ce test.

 

 

 

 

construction

 

 

La Naori Oppai Sutte est une turlutte non plombée disponible en trois tailles: 0.8 pour 30 millimètres, 1.2 pour 38 millimètres et 1.5 pour 50 millimètres. J’ai décidé de tester le second modèle. 

 

 

 

 

 
Cette Oppai possède un corps au profil cylindrique et de forme ovale effilée. Elle est fabriqué en gel souple phosphorescent recouvert par le tissu Warm Jacket (littéralement tissu chaud) breveté par Yamashita. C’est un tissus technique qui transforme la lumière en chaleur et qui l’emmagasine peu importe la source lumineuse (le soleil ou une lampe artificielle par exemple). Ce qui permet de reproduire naturellement la température naturelle d’un poisson qui est généralement d’un degré supérieur à celle de l’eau. Cette différence de température est dû au fonctionnement métabolique de l’animal. Les études menées par la firme japonaise semblent montrer que les céphalopodes sont capables de repérer cette chaleur comme une sorte de caméra infrarouge. Vous me direz que toute cette technologie est surfaite pour un simple mollusque à l’allure peu ragoutante. Mais il faut savoir que le calamar est l’invertébré le plus intelligent au monde et ça, Yamashita l’a bien compris. Le tissu est ligaturé à chaque extrémité sur la tige qui traverse longitudinalement la turlutte. Ce revêtement est d’une grande résistance même après plusieurs saisons. De part et d’autre de la Naori ont retrouve d’un côté l’hameçon de la turlutte  (le panier) et de l’autre le perçage pour attacher l’Oppai.

 

 

 

 


L’armement de la Naori Oppai se compose d’un unique panier en inox composé de quatres paires de piques droits ligaturé avec du nylon sur la tige plastique qui tient l’ensemble des éléments du leurre. Ce panier garde son piquant et sa brillance tout au long des sessions mais se tord assez facilement sur une grosse prise si on règle mal le frein de son moulinet. 

 

 

 

 
Cette turlutte est disponible en un choix restreint de six coloris, trois flashys entièrement phosphorescent (rose, orange et blanc/rouge) ainsi que trois coloris naturels (sardine, chinchard et crevette transparente) qui possèdent une base Keimura. C’est-à-dire que leur corps absorbe les infrarouges pour les transformer en ultraviolet détectable par les calamars. Les finitions des coloris sont excellentes tout comme leur tenue au fil du temps.
 
La turlutte Naori Oppai Sutte de chez Yamashita est construite avec des matériaux résistants qui assure sa longévité au fil du temps. C’est un vrai concentré de technologie pour la pêche des calamars ! 

 

 

 

 

performances

 

 

Pour être lancée et utilisée convenablement la Naori Oppai Sutte nécessite obligatoirement d’être montée en teaser d’une turlutte plus grosse ou en drop shot avec un plomb. Il arrive parfois qu’elle s’emmêle dans le fil à cause des nombreux pics du panier.

 
La nage est loin d’être aussi séduisante que les turluttes plombées classiques. Elle se traduit par une position horizontale lorsque qu’on récupère la ligne et une position verticale lorsqu’elle est à l’arrêt. 

 
Comme préconisé par Yamashita j’ai utilisé l’Oppai Sutte en tandem d’une Naory RH plus ou moins plombée en fonction du courant et du vent. Dans ce cas de figure la turlutte joue un rôle de parachute et ralentit ainsi la descente du tandem pour optimiser la durée de présence des deux leurres dans la zone d’attaque des calamars. 

 

 

 

 

 
La technologie Warm Jacket est vraiment étonnante, les calamars se saisissent de la turlutte et partent avec sur plusieurs mètres comme si c’était un vrai poisson. Contrairement à d’autres turluttes qu’ils viennent juste toucher du bout des tentacules. Ce tissu spécial s’est réellement démarqué dans des situations où les calamars étaient tatillons. 

 

 

 

 

 
Personnellement j’utilise l’Oppai pour deux raisons: Dans un premier cas elle me sert à dégager rapidement la couleur de turlutte qui fonctionne sur le moment et me coller au plus près à ce que veulent les céphalopodes à l’instant T. Ainsi j’utilise toujours une Naori Oppai d’un coloris différent de la turlutte plombée terminale. En général j’utilise un teaser sombre avec une egi (turlutte en japonais) claire par exemple: coloris sardine + coloris rose ou coloris orange + coloris chinchard. Dans le deuxième cas elle joue le rôle d’un teaser qui décide généralement les calamars à attaquer alors qu’ils refusent de prendre des turluttes plus grosses.

 

 

 

 

 
La Naori Oppai Sutte est incontestablement une des meilleures turluttes que je connaisse pour être équipé en teaser. Elle est d’une grande versatilitée et permet de s’adapter rapidement à l’humeur des céphalopodes !

 

 

 

rapport performances / prix

 

 

La Naori Oppai Sutte est vendue à moins de 7 euros l’unité. Elle possède une construction simple mais dotée de plusieurs technologies qui font d’elle une arme redoutable pour la pêche des calamars. Cette turlutte est d’une grande efficacité et permet rapidement de trouver ce qui fonctionne grâce à ses coloris. Elle possède une excellente résistance même après plusieurs saisons et des centaines de calamars elle est presque intacte. Bref, c’est une turlutte excellente à un prix tout à fait correct !

 

 

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION