CUILLER TOURNANTE BRETTON SUPER CYBEL

Tests Truite > Leurres Truite > Leurres métalliques

 

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.


Testeur : 

Fabrice L - Non sponsorisé

  

 
Usage du Test : 

Pêche de la truite en petite rivière et ruisseaux

 

 

Données constructeurs :

Taille 0 - 1,2 g – Silencieux - Coulant

 

 

Autres tailles disponibles :

Taille 1 – 3,5 g ; Taille 2 – 5 g ; Taille 3 – 7,5 g ; Taille 4 – 11 g 

 

                                                                   

Ce test porte sur la cuiller Super Cybèle Mouche Argent fabriquée à la main par l’entreprise bretonne dirigée par François Hue, qui regroupe les marques Bretton et Le Leman. Cette société se consacre entièrement aux leurres et surtout aux cuillers, en mer comme en eau douce. Est-elle une alternative crédible aux modèles équivalents des grandes marques connues ? Voyons cela tout de suite !

 

 

CONSTRUCTION

  

ommençons par la tige centrale qui est en inox et d’un diamètre que je qualifierais d’idéal : Pas trop fin pour éviter d’être facilement tordue et pas trop gros pour ne pas gêner la nage du leurre. Sous l’anneau , on trouve une petite pièce en laiton qui fixe la palette à la tige et assure sa rotation. Cette palette, selon le fabricant, est en laiton poli et traité par électrolyse à l’argent véritable afin d’obtenir la brillance recherchée. Elle est de forme très simple, presque plate. Ensuite, on trouve un petit lest en laiton également ainsi qu’une petite perle en plastique transparent orangé. Ce lest peut avoir la forme d’une ogive lorsque la taille de la cuiller augmente. Vient ensuite un dernier poids, qui sert à fermer la tige centrale et à y fixer l’hameçon triple. La marque Bretton, sur tous ses modèles, utilise des hameçons de marque VMC ou Mustad. Sur la hampe est fixée un teaser (ou mouche) composé de « poils » blancs puis d’un corps blanc et d’une petite queue rouge, le tout solidement ligaturé par du fil noir. L’ensemble fait vraiment penser à une mouche, comme peuvent les fabriquer les pêcheurs de cette spécialité.

 

 
Les tailles disponibles, du 0 au 4, regroupent tous les cas de figures que l’on peut rencontrer à la pêche de la truite, du petit ruisseau à la grande et large rivière. Il existe 3 palettes : Or, argent et cuivre. Le teaser est toujours le même au niveau des couleurs, seule sa taille varie. À noter que la taille 4 possède deux billes en plastique coloré au lieu d’une seule.

 

 
Après un an d’utilisation, la cuiller est encore en excellent état. Aucun point de rouille. La palette est toujours bien brillante, ce qui est rare. En effet, beaucoup de cuillers, malgré un éclat vif lorsqu’on les achète, prennent vite une teinte plus terne, ce qui ne signifie pas qu’elles sont moins prenantes d’ailleurs. Seule la petite mouche fixée à l’hameçon devient plus foncée. Qualité ou pas, le blanc c’est salissant ! Dans l’idéal, mais c’est valable pour la majorité des leurres métalliques, j’aurais aimé un hameçon simple ou la possibilité de changer l’existant, mais ce n’est pas possible ici. À moins de mettre aussi un anneau brisé ou un assist hook. Ce changement n’est pas indispensable car l’hameçon est à l’image de la construction de cette cuiller : De grande qualité.

Difficile de trouver un défaut à cette Bretton Super Cybèle qui respire la qualité dans tous ses composants et qui est esthétiquement très réussie.

 

 

PERFORMANCES

 

Pour une cuiller tournante, le poids est un élément déterminant pour obtenir de grandes distances de lancer ; Les formes étant plus ou moins les mêmes, quelles que soient les marques. Avec son poids normal, la distance et la précision que vous obtiendrez avec la Super Cybèle seront donc normales. Pas d’emmêlages intempestifs à déplorer.

 

 
La pêche avec une cuiller de ce type est assez simple : Un lancer-ramener linéaire. La vitesse de récupération sera limitée par la profondeur du cours d’eau et la puissance du courant. Par contre, il faut pouvoir pêcher en aval comme en amont et que le leurre se mette en action immédiatement. Fort heureusement, ce modèle de la marque Bretton fonctionne très bien. Lors des pêches aval, elle se met tout de suite en action et accepte très bien les variations de courant. Sa seule limite est avec les grands courants puissants où elle n’ira pas assez profondément. Le constructeur l’annonce aussi efficace dans les eaux vives que dans les eaux calmes ce qui est presque vrai. En même temps, un modèle ne peut pas tout faire. Pour aller profondément, tout en résistant aux forts courants, il faut du poids qui serait handicapant par petits courants et faible profondeur. En tout cas, face à la concurrence de taille et masse équivalentes, elle soutient très largement la comparaison, que ce soit dans la rapidité de mise en action, en aval comme en amont, et l’homogénéité de sa nage face aux changements de débits.

 

 
L’efficacité de cette Super Cybèle est bonne. Le modèle Argent se révèle plus intéressant en début de saison et par eaux teintées. Sa grande brillance peut être rédhibitoire par eaux claires et grand soleil. Préférez lui la teinte Cuivre dans ce cas ou l’Or par eaux peu teintées et grand soleil. La taille 0, que j’ai principalement utilisée, m’a permis de sortir des truites farios mais également des petits chevesnes et des perches.

Cette cuiller Bretton propose une nage efficace dès qu’on la ramène, que ce soit vers l’aval ou vers l’amont. Si elle est logiquement limitée par un très fort courant, elle s’en sort très bien ailleurs.

 

 

RAPPORT PERFORMANCES/PRIX

 

La Bretton Super Cybèle Mouche Argent se vend uniquement par 2 au prix de 9,5 euros. Cela fait tout de même 4,75 euros la cuiller ce qui la situe dans les cuillers mouchetées les plus chères. C’est un très bon produit, très qualitatif et produit en France. Elle nage très bien, dans des conditions non extrêmes et est opérante dès qu’elle touche l’eau. Les coloris proposés sont classiques mais permettent de faire face à toutes les situations. Je la conseille donc aux débutants comme aux spécialistes. Mais si votre budget est serré, peut-être faudra-t-il vous orienter vers un autre modèle.

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION